Posons la question à ces messieurs.

Alors c’est quoi une belle femme, une vraie femme? Comme nous le savons tous, la beauté est subjective, chacun a ses propres normes, elle est représentée selon divers points de vue. Oui certes, il y a des critères universels, mais ils restent cependant attachés à ceux qui existent en vigueur. Il y a tant de paramètres : l’époque, la société, la tendance, bref, voyons les avis.

  • Franck, 26 ans : Une belle femme c’est celle qui sait titiller et réveiller la bête. Personnellement j’adore quand je me sens attiré. Aucun problème si sa beauté se fabrique par une petite touche de maquillage ou un troublant décolleté, l’important pour moi c’est sa féminité qui fait justement notre différence.
  • Theo, 47 ans : Je parie que la majorité des femmes préfèrent les hommes masculins. Alors j’opte pour les femmes féminines qui ne négligent pas leurs atouts. Et celles qui paraissent inaccessibles me séduisent. Mais d’habitude je ne me contente que de la désirer du regard.
  • Scott, 19 ans : Belle, mais belle au naturel. La femme idéale pour moi c’est celle qui sait se mettre en valeur sans se maquiller et sans étincelles. Il y a cette goûte de fraîcheur, quoi de plus sexy. Nul besoin de se faire belle car elle est déjà belle, même en pyjama ou avec une combinaison de cosmonaute.
  • Lei, 28 ans : Oui la beauté physique influence mes choix. Mais personnellement je n’aime pas la perfection. Je préfère être avec celles qui ont des défauts mais qui ont cependant cette touche de charme que tout le monde ne peut détecter. Une femme sans complexe m’agace car elle met en danger ma virilité.
  • Thierry, 36 ans : La contempler, jamais on ne s’en lassera. Une belle femme c’est une belle femme et reste une belle femme. Petite, grande, fine ou ronde, elle excelle dans son genre.
  • Pete, 38 ans : Pour moi sa beauté se traduit par des valeurs morales. Son humour, son intelligence, sa classe, son charisme, sa bonté, son caractère, sa personnalité, … Tout cela peut facilement me fasciner.
  • Charles, 50 ans : Il n’y a pas de définition universelle. Même si on se réfère aux photos de mode au aux filles des magazines. La beauté physique est éphémère et chacun perçoit à travers ce qu’il voit son propre illusion. Alors cherchons plus loin !

A voir ces réponses, pour beaucoup d’hommes la notion de beauté converge vers le désir sexuel et n’échappe à personne. Par la suite, nous les femmes, nous sommes obligées de plaire. Mais quand on approfondit, une belle femme n’est pas la femme du mois, ou de l’année. Les vraies belles femmes vont au-delà des saisons, des tendances et défient l’âge.