La jalousie serait-elle une véritable preuve d’amour ? L’amour ne peut-il pas se dissocier de la jalousie ? Beaucoup répondront que oui mais la réalité est plus complexe. La jalousie peut être le signe d’un manque d’estime de soi, ou la peur d’être abandonné par l’autre.
La jalousie reste un sentiment naturel du moment qu’il soit modéré. Dans un couple, il existe cette sorte d’instinct de propriété sur l’autre. Mais quand elle commence à être démesurée, la jalousie peut devenir maladive, excessive, insupportable, étouffante, destructrice, et empoisonne l’amour. Le bonheur s’en va et la souffrance prend place.
La jalousie amoureuse peut se montrer sous différentes formes, de par son intensité et ses causes. L’être de qui on est amoureux nous est forcément précieux et hommes ou femmes agissent souvent de la même manière quand la volonté d’appropriation s’est installée.
Une femme peut ressentir un sentiment emprunt d’agressivité mélangé de peur et de colère quand son amoureux trouve par exemple dans la rue une autre femme attrayante. Elle se sent menacée. Il s’agit là d’un manque de confiance en soi. Elle craint de perdre son privilège auprès de son homme. Elle a l’impression de ne pas avoir la place qu’elle mérite. Elle renforce alors son pouvoir de séduction. Par exemple, la plupart des femmes jouent de la jalousie des hommes pour en faire un jeu de séduction et s’amusent à rendre les hommes jaloux pour se faire aimer plus. C’est la réplique la plus courante.
Les causes majeures de la jalousie d’une femme est l’amour qu’elle porte à son homme et la crainte de le perdre, de le voir partir avec une autre femme. Et une femme peut devenir jalouse malgré elle quand elle remarque que son amoureux est brillant et admiré des autres femmes. Elle devient alors possessive et méfiante.
Jusqu’ici c’est encore normal. Mais la jalousie commence à être excessive quand on commence à fouiller dans les affaires de l’autre : téléphones portables, mails, poches, sacs, cartables… La femme devient en permanence suspicieuse et inquiète.
Quand ça s’aggrave, la femme jalouse n’arrête plus de poser des questions, surveille les faits et gestes de son homme. Voilà des signes d’alertes. Et même quand l’autre répond franchement et sincèrement aux questions, il a toujours tort. De part et d’autre, la jalousie a installé le mal-être et c’est le début de l’enfer. Les crises permanentes peuvent créer des violences entre les partenaires.
La jalousie d’une femme peut aussi devenir malsaine et morbide quand cette dernière commence à contrôler son partenaire, à l’écarter de ses amis, de sa famille, de ses proches, de ses enfants (si l’homme en a déjà eu auparavant). L’égoïsme de la femme jalouse détruit son homme.
Mais malgré tout, certaines femmes, bien qu’elles soient jalouses, parce que c’est un sentiment inévitable dès qu’il y a lien affectif, continuent à aimer leur homme, continuent à être gentille, continuent à être leur amie et complice. Elles ne font pas preuve de méchanceté ou d’hypocrisie. Elles se referment sur elles-mêmes, et bien qu’elles soient tristes, elles ne tentent pas de détruire leur partenaire.
N’oublions pas non plus le fait que la jalousie peut naître d’une trahison de la part de l’autre, d’une infidélité. Et quand la confiance est partie, la jalousie fait son nid.Justement en parlant d’infidélité, quand une femme est infidèle, c’est également valable pour les hommes, elle peut devenir jalouse. Elle anticipe les actes et gestes de son mari. Elle peut donner autant d’amour à son homme sans être gênée, elle peut rester suffisamment présente et plus câline, elle peut mentir sans le faire douter. Donc si vous les hommes, vous remarquez un changement de comportement de votre femme, si elle montre plus d’attention que d’habitude, si elle est jalouse, vous devrez vous poser des questions.
Bref, la jalousie peut ne pas être guérie totalement. Elle peut cependant être atténuée mais restera toujours un fond de fragilité pour le couple. La personne jalouse doit en premier lieu s’exercer à reprendre confiance en lui et en l’autre. Il faut respecter les libertés de l’autre et ne pas confondre « Avoir un sentiment amoureux » et « Avoir un amoureux ». Personne ne doit avoir aucun droit sur la vie d’autrui. Votre amoureux n’est pas votre propriété. Bien sûr, pour une femme, la peur d’être quittée peut s’exprimer par quelques manifestations de jalousie à condition de ne pas mettre en doute la sincérité de l’autre. Si on s’accapare de la liberté de son homme, on risque de tout perdre.