Tarot ou Tarot français ou encore Tarot de Marseille indique une combinaison de plusieurs cartes imprimées par des motifs médiévaux ou moyenâgeux très anciens. Etymologiquement, c’est un nom rempli de mystère, que ce soit pour la science ou pour l’histoire. Ce terme pourra bien venir d’un mot Latin, comme égyptien ou même hébreux. On peut donc définir le Tarot comme : un moyen de connaissance future qui donne à son utilisateur une estimation de ce que l’avenir lui réserve pour qu’il puisse faire face à tous les problèmes qu’il pourra rencontrer au cours de sa vie. Il peut également donner une éventuelle image et le guider vers une personne inconnue. En gros, le Tarot est un outil divinatoire, daté peut-être du temps des grands Pharaons de l’Egypte ancienne. Appeler par Tarologue, la personne qui l’exerce, par Tarologie, la science qui l’étudie et par taromancie, sa pratique ou l’art divinatoire exercé par un Tarologue.

Le nom « Tarot de Marseille » apparaît déjà depuis 1859, dans les œuvres de Romain Merlin. Cette appellation est alors adoptée par Papus en 1889, sous le chapitre IX dans le livre « Le Tarot des Bohémiens ». Il présenta les différents types du Tarot dont Le Tarot italien, le Tarot de Besançon et le Tarot de Marseille font parties des plus utilisés de nos jours. Cependant, la source du Tarot n’est pas très claire. Plusieurs scientifiques ont exposé la ressemblance des cartes utilisées pour le Tarot avec des idoles et des jeux venant de l’Est. Mais comme déjà dit plus haut, les recherches ont donné que son utilisation peut bien remonter lors des temps égyptiens, car des chercheurs confirment que les Arcanes Majeures ont été déjà trouvés dans les hiéroglyphes égyptiennes. En ce temps-là, un Dieu égyptien a utilisé 22 représentations pour communiquer et prédire leur avenir. D’autres scientifiques affirment que le Tarot a pris naissance par des anciennes civilisations Egyptiennes, Chinoises, Indiennes, Judaïques, Grecs ou encore des Romaines. Mais l’histoire n’accepte son existence qu’au début du XVème siècle, et ce fut désigné sous le nom de « trionfi ».

Actuellement, beaucoup de personnes, qui les consultent, croient à la divination qu’apporte le Tarot. En espérant détourner les obstacles, suivre le bon chemin ou faire un bon choix dans la vie, ces utilisateurs consultent un Tarologue pour les guider vers un avenir bien meilleur. D’autres espèrent trouver un guide vers la personne avec qui vivre. En ce moment, nous pouvons compter plus de 350 différents types de Tarots, que ce soit par rapport au style, au couleur et quelques fois lors de ses lectures. De ce fait, le nombre des cartes utilisées est également différent pour chaque type. On peut trouver le Tarot de Marseille, composé de 78 cartes dont 22 pour les Arcanes Majeurs et 56 pour les Arcanes Mineur. Les autres Tarots divinatoires varient aux nombres de 32 cartes, 54 cartes 65 cartes…

Le Tarot de Marseille retrace l’avenir, le destin, ou le cycle de la vie. Il ne révèle pas l’avenir directement mais le montre d’une façon indirecte et, surtout, offre des meilleurs conseils dans le but de guider son utilisateur.
Le Tarot montre, à première vue, que l’être humain est trinitaire. Nous sommes l’assemblage du corps, âme, et esprit. Cela se traduit par l’existence d’un mot, d’une image et d’un nombre sur chaque carte.

Le Tarot de Marseille comprend 78 cartes, répartis en 22 Arcanes Majeures et 56 Arcanes Mineures. Les Arcanes majeures de 22 cartes forment une série de 22 individus. Ils sont composés par des importantes images du Moyen Age et des figures très clairvoyantes qui montrent l’image d’une scène derrière la vie courante. Ces 22 cartes sont :

  • Le Bateleur : Première carte du Tarot de Marseille. Comme le Tarot représente un cycle, il se peut que cette lame pourra venir après le Mat, la 22 ème carte du jeu. Cette carte représente l’incrédulité. On peut aussi l’adapté comme l’artisan de sa vie. Sur cette carte, il tient un Denier qui symbolise la Terre ou le Carreaux, une Epée symbolisant l’Air ou la Pique, un Gobelet qui symbolise le Coeur ou l’Eau et un Bâton symbolique du Trèfle ou le Feu. Ses pieds sont dans une position qui lui permet une rapidité de déplacement vers toutes les directions. Ses vêtements montrent une alternance de couleur, qui signifie une indécision, un désordre, et un déséquilibre régulier. Par contre, le bateleur représente un jeune homme courageux, habile, dynamique et très actif. Ses pieds qui se trouvent derrière la table encombrée d’outils montre qu’il est rempli d’initiatives et de nouveaux projets.
  • La Papesse : C’est la deuxième des Arcanes Majeures du Tarot de Marseille. Représentée par une femme tenant un livre entre les mains, elle représente les quatre éléments du bateleur. Elle représente la sagesse la connaissance et l’intelligence qu’elle a tiré dans les livres ou de son entourage. Elle peut être également interprétée par l’observateur du bateleur. Dans le Tarot, elle est la femme du Pape, ce qui signifie une face opposée du Christianisme. La Papesse représente une féminité puissante, une femme vierge, sage, amoureuse de la solitude et de la lecture. Elle apprend facilement ce que les autres font. Elle est aussi la retraite spirituelle.
  • L’Impératrice : Troisième Arcane du Tarot de Marseille. Cette carte montre une femme assise, avec un bouclier et un sceptre dans ses mains. A sa droite, on trouve un bénitier. Après les quatre éléments du bateleur, et après avoir fait son apprentissage dans la Papesse, l’Impératrice met en place ses propres concepts. Malgré ses idées très actives, elle n’est pas en pouvoir de bouger de son trône. Elle symbolise donc la créativité et l’élaboration de ses propres maquettes. Quand au bénitier, il représente la purification de tout ce qu’elle entreprend.
  • L’Empereur : Quatrième Arcane du Tarot de Marseille, représentant un homme plein de pouvoir, dont la position est très incertaine. On ne sait même pas s’il veut se lever ou s’asseoir sur son trône. Cette carte est une étape où la Papesse réalisera ses projets. Il construit ses idées sur l’Impératrice, se montre passif dans son innovation et actif dans la réalisation de ses projets.

  • Le Pape : Il est le cinquième Arcane du Tarot de Marseille. Après les quatre Arcanes, le Pape cherche la stabilité spirituel et philosophique de sa vie. Il représente également la diffusion de toute sa connaissance, et dirige ses adeptes vers la connaissance comme pour les parents qui éduquent ses enfants. Il représente donc un bon père dans un foyer. On peut aussi le représenter comme étant un médiateur, à cause de sa main qui fait un signe de pardon.
  • L’Amoureux : Sixième Arcane du Tarot de Marseille, cette carte montre quatre personnages : trois humains et un Ange. Sur le chemin du Tarot, le Pape qui acquérait un sens plus spirituel dans sa vie commence à voir les signes des cieux. Il a donc appris l’amour inconditionnel en recevant son prochain tel qu’il est. En conséquence, il a un choix à faire : accepter ou non les personnes qui le haïssent. L’amoureux révèle alors le choix du cœur, d’aimer sur tous les plans de la vie.
  • Le Chariot : C’est le septième Arcane du Tarot de Marseille. Le pèlerin arrivera, sur cette étape, à accomplir ses projets terrestres. Le chariot est la forme d’un grand guerrier victorieux sur son char. Sur la terre et dans la vie courante, cette carte peut représenter des voyages ou une rencontre.
  • La Justice : C’est la huitième Arcane majeure du Tarot de Marseille. C’est l’étape où le pèlerin apprend l’acte correct et équitable, et à faire le bon choix. La justice cherche l’équilibre spirituel et physique. Cette lame représente également la possibilité de se mettre à la place des autres, et se montre très compréhensive.
  • L’Hermite : Neuvième Arcane du Tarot de Marseille, représente un homme dans la solitude. Cet homme pourrait aussi signifier la religion placée à une certaine distance. Sur cette carte, on voit un homme âgé avec un bâton et une lanterne, et un livre à ses pieds. C’est donc l’étape d’une crise. L’Hermite tentera alors de guider les autres vers la sagesse avec sa lanterne. On peut aussi interpréter cela comme une éclairage d’une vie antérieure, pour en tirer des leçons et des solutions dans l’avenir.
  • La Roue de fortune : Dixième Arcane du Tarot de Marseille. Cette lame fait appel au pèlerin à purifier son Karma. La Roue de Fortune montre une bonne organisation et le pouvoir de dénouer les charades de la vie, pour avancer vers une fin plus satisfaisante.
  • La Force : C’est le onzième Arcane du Tarot de Marseille. Sur cette carte, une femme dresse un lion. On peut alors associé cela comme l’âme d’une personne qui dompte sa partie animale. La force peut aussi s’accoupler avec le Bateleur car ils portent le même chapeau.
  • Le Pendu : C’est le douzième Arcane du Tarot de Marseille. Elle montre une personne suspendue, ligotée par son pied. Cette personne est dans l’impuissance de bouger. Elle ne peut alors agir qu’avec sa tête. On peut dire donc que cette carte représente une méditation. Le pendu conseille à réfléchir avant d’agir.
  • La Mort ou l’Arcane sans nom est le treizième Arcane du Tarot de Marseille. Représenté par une personne fauchée, il est souvent traduit comme la mort. Effectivement, cette lame se traduit plutôt par des profonds changements, ou aussi par un temps de récolte et de moisson. Il peut aussi être décrit comme l’ombre du dernier Arcane, le Mat. La Mort permet à ce dernier de faire les changements nécessaires à son évolution.
  • La Tempérance : C’est le quatorzième Arcane du Tarot de Marseille. Sur cette lame, on voit l’image d’un Ange qui verse un liquide d’une jarre à une autre. Elle montre donc la patience, et le pouvoir de réconciliation pour une harmonie. Cet ange porte la paix, la santé et l’équilibre de la vie. D’une autre manière, ce liquide versé d’une jarre à une autre peut aussi montrer des échanges. Lors d’un tirage, cet Ange peut aussi se définir comme étant un messager, un protecteur ou un intermédiaire.
  • Le Diable : C’est le quinzième Arcane du Tarot de Marseille. La chandelle représente Lucifer qui a apporté la lumière. Cette carte a un double sens : Le Diable est une carte bénéfique si il est en faveur de la conscience, en montrant une grande intelligence. Tiré dans le sens négatif, il sera le pire de tous les Arcanes du Tarot.
  • La Maison-Dieu : C’est le seizième Arcane du Tarot de Marseille. On trouve sur cette carte, deux personnages et une maison. Cette lame a effectivement un côté positif et un autre négatif. Pour d’autres personnes, elle représente une tour foudroyée et des personnes qui chutent du haut. Et, pour d’autres, on peut voir deux personnes qui font la fête. On peut donc dire que cet Arcane représente une ouverture à un feu divin ou une illumination. En tout cas, cette carte, tirée après le Diable, représente aussi un côté positif.
  • L’Etoile : Dix-septième Arcane du Tarot de Marseille, cette lame montre l’image d’une femme toute nue, à genoux en dessous des étoiles, au bord d’une source. Cette femme est humiliée. Les jarres de tempérance se trouvent renversées sur cette carte, ce qui montre que l’étoile peut aussi dire la générosité ou la purification.
  • La Lune : C’est le dix-huitième Arcane du Tarot de Marseille. Sur cette carte, on peut voir la lune, deux chiens, deux maisons, une étendue d’eau avec un crustacé et une écrevisse. Cette carte évoque les relations animales. Le soleil qui se place juste après la lune montre une relation fraternelle.
  • Le Soleil : Il est le dix-neuvième Arcane. Il présente l’image du soleil au visage humain et deux personnes. On peut décrire cette lame comme la recherche de la chaleur humaine, de l’amitié, l’entraide. Le mur évoque une vie commune pour un couple.
  • Le Jugement : C’est le vingtième Arcane du Tarot de Marseille. Avec un Ange et trois personnes, cette carte exprime la communication transcendantale d’une bonne nouvelle. Ces trois personnages sont le symbole d’une famille. L’union du masculin au féminin s’achèvera par la naissance de la personne situant au centre.
  • Le Monde : C’est le vingt-et-unième et dernier Arcane. La femme nue représente le cinquième élément entouré des quatre éléments vivants. On voit ici, l’accomplissement du monde auquel l’homme a achevé l’union de l’âme et de sa personnalité, en maîtrisant les quatre éléments. Le taureau montre la terre dans le denier ; le lion évoquant le feu correspond aux bâtons ; l’aigle représente l’air qui va avec les épées et l’ange expose l’eau et les coupes. Le monde représente l’abondance, la conscience cosmique et l’enthousiasme.
  • La Mat : C’est l’Arcane du Tarot de Marseille qui n’a pas de numéro. Il représente le chemin ou le parcours du Tarot. Révélé par une personne et un chien, cette lame évoque que la partie animale de l’homme doit suivre son âme.